Découvrez les changements de loi sur le logement en 2018

Comme tous les 1er Janvier, les nouvelles lois entrent en vigueur dans de nombreux secteurs. C’est le cas de la loi logement, comme nous l’avons annoncé à la fin de l’année 2017. 

Ce qui a changé ?

Loi logement 20181 (1).pngLe dispositif Pinel

Le dispositif Pinel a pour objectif d’inciter à investir dans le locatif pour augmenter l’offre de logement dans les zones dites « tendues », qui sont les grandes métropoles comme Paris ou encore Lyon. Avec la nouvelle loi, le dispositif Pinel est reconduit jusqu’en 2021 pour les Zones A, Abis et B1.

Les Zones B2 et C sont supprimées du dispositif dès ce début 2018, à l’exception des logements achetés ou les permis de construire signés avant le 1er Janvier 2018 qui vont pourront profiter in extremis des avantages du dispositif Pinel.


Les avantages fiscaux restent inchangés avec une réduction d’impôts comprise entre 12% à 21% en fonction du projet.

Le Prêt à Taux Zéro

Le PTZ est une aide aux primo-accédants qui permet de financer une partie d’un achat immobilier sous condition de ressources avec un taux à 0%.
Pour les logements neufs, l’aide est maintenue jusqu’en 2021 avec la quotité de 40% du montant de l’opération pour les zones A, Abis et B1. En revanche, dans les zones moins tendues comme B2 et C l’enveloppe est abaissée à 20% du montant maximal de l’acquisition. Il faudra aller vite car sur ces zones constituées de communes rurales et villes moyennes, l’aide sera supprimée en 2020.

Pour les logements anciens, sous condition de travaux (25% du montant global de l’opération), seules les zones B2 et C sont maintenues avec la quotité du PTZ à 40% maxi. 

Quelques changements sont à venir pour les assurances emprunteurs à partir du 12 Janvier 2018, nous vous tiendrons bien sûr au courant !
 

Profile picture for user Emmanuel Frattini
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Emprunter en 2020
Faut-il se lancer et acheter malgré le climat immobilier incertain ? La réponse est « oui », mais à condition de bien négocier son emprunt ! Lorsque cela n’a pas été le cas, c’est un parcours du combattant qui attend les primo-accédants. Et le contexte actuel ne facilite pas les choses…
Marché immobilieret covid-19

Le confinement a mis une pause à la frénésie immobilière observée depuis plusieurs années. Avec un nombre de transactions gelé ou presque pendant deux mois, le marché s’est depuis relevé. Il a même connu un véritable rebond. Un phénomène passager avant un crack ou un dégonflement de la bulle ?

Trouvez le meilleur prêt